20 ans de « Friends » : mes vingt épisodes préférés

Le cast de Friends : Jennifer Aniston, Courteney Cox, Lisa Kudrow, David Schwimmer, Matthew Perry et Matt LeBlanc

Le cast de Friends : Jennifer Aniston, Courteney Cox, Lisa Kudrow, David Schwimmer, Matthew Perry et Matt LeBlanc

22 septembre 1994. NBC diffusait le pilote de la série Friends, qui allait vite devenir une révolution culturelle pour toute une génération. Vingt ans après le lancement de l’une des séries les plus regardées de l’histoire de la télévision américaine, les six personnages sont devenus cultes, tout comme les deux-cent trente six épisodes diffusés durant dix saisons. Jennifer Aniston, Courteney Cox, Lisa Kudrow, Matt LeBlanc, Matthew Perry et David Schwimmer ont tous depuis tourné la page, et si chaque année l’idée d’une réunion fait surface sur Internet, ce n’est que pour chaque fois décevoir l’attente des millions de fans qui, depuis ce triste jour du 6 mai 2004, date de diffusion du tout dernier épisode, se consolent grâce aux nombreuses rediffusions de leur bible télévisuelle.

Voici une liste (qui, évidemment, change selon mon humeur) des vingt épisodes qui m’ont le plus marqué.

The one with the football, Saison 3 – épisode 9

Le tout premier épisode de la série que je n’ai jamais vu. Cet épisode mérite donc d’avoir sa place dans ce classement. #brokenboob

The one at the beach, Saison 3 – épisode 24

Bonnie quoi, Bonnie : « Oh no, thanks, I just had an m&m »

The one with the blackout, Saison 1 – épisode 7

« I’m stuck in an ATM vestibule with Jill Goodacre »

The one where Ross finds out, Saison 2 – épisode 7

Just so you know, je suis un inconditionnel du couple Ross et Rachel. Et rien que pour cette scène hilarante dans le restaurant, l’épisode a sa place ici. Puis la scène du baiser au Central Perk. La perfection.

The one that could have been, Saison 6 – épisodes 15 et 16

J’ai toujours aimé les épisodes flashbacks. Friends a toujours su jouer avec le passé de ses personnages, malgré les quelques petites incohérences dues à la longévité de la série.

The one with Ross’s wedding, Saison 4 – épisodes 23 et 24

Londres, le début de l’histoire d’amour entre Monica et Chandler, et le cliffhanger de génie qui ravit tous les fans du couple Ross et Rachel.

The one with the prom video, Saison 2 – épisode 14

Premier épisode de la série à introduire le flashback, Ross le « mouton mexicain dépressif », Monica accro à la mayonnaise, le baiser de Ross et Rachel, et surtout, la réaction hallucinante du public présent lors du tournage (rien que ça devrait faire préférer la VO à toute autre version) juste avant la conclusion géniale de Phoebe : « See ? He’s her lobster ».

The one with the rumor, Saison 8 – épisode 9

The « I Hate Rachel Green Club » episode. Comme chaque épisode spécial Thanksgiving, les scénaristes frappent fort, avec, cette année 2001, l’apparition de Monsieur Aniston, Brad Pitt en personne. Un des meilleurs épisodes de la deuxième moitié de la série, avec notamment « la rumeur » en soi : « I thought it might be true and I was afraid that you were gonna cry and then show it to me ».

The one where no one’s ready, Saison 3, épisode 2

L’un des épisodes les plus originaux de la série. Huit-clos dans le salon de Monica et Rachel, vingt-et-une minutes pour se préparer, un seul décor, et des péripéties qui s’enchaînent. Et la scène du répondeur, masterpiece !

The one with Ross’s Grant, Saison 10 – épisode 8

Les scènes avec Gladys sont phénoménales : « Take that legless witch out of here ! ». Les dernières saisons, bien que souvent décriées, comportent tout de même quelques pépites.

The one where Joey moves out, Saison 2 – épisode 16

J’ai toujours beaucoup aimé Jack et Judy, les parents de Ross et Monica. L’annonce de la relation entre Monica et Richard est l’une des scènes les plus drôles de la série, tout comme celle où Monica se retrouve coincée dans la salle de bains, pendant que ses parents décident de s’accorder un petit tour de manège. La scène où Joey quitte l’appartement de Chandler est également l’une des plus belles de la série.

The one where they all turn 30, Saison 7 – épisode 14

« I love drunk Monica ». Oui, bon, parce qu’il faut quand même vieillir un peu. Même si une fois encore, on peut noter quelques incohérences concernant l’âge des personnages. Mais c’est un peu le cas dans toutes les séries.

The one with all the poker, Saison 1 – épisode 18

« Your money’s mine Green »

– « Your fly’s open Geller! »

The Last One, Saison 10 – épisodes 17 et 18

Parce que même si ce final comporte quelques défauts, c’est l’aboutissement de dix saisons. Les références aux moments cultes de la série, la scène de l’aéroport, le « did she get off the plane? » et la toute dernière scène font de cet épisode un moment fort.

The one where Ross is fine, Saison 10 – épisode 3

David Schwimmer est un acteur exceptionnel, et il le prouve tout au long de cet épisode. Et bien que je considère le rapprochement entre Joey et Rachel proche du blasphème, cet épisode est l’un de meilleurs de la saison 10.

The one with Rachel’s other sister, Saison 9 – épisode 8

Christina Applegate en guest-star, c’était une idée de génie. Amy Green reviendra d’ailleurs dans la dixième saison. La sœur de Rachel, peste au possible, est hilarante et nous donne droit à l’un des meilleurs catfights de la saison. La performance de l’actrice lui vaudra d’ailleurs l’Emmy Award de la meilleure guest. A noter : encore une fois un épisode Thanksgiving.

The one with the two parties, Saison 2 – épisode 22

L’anniversaire de Rachel, perdue entre ses parents qui se déchirent. Et deux fêtes. Une chez les garçons, l’autre, plus calme, chez les filles. Et les parents de Rachel, Leonard et Sandra. Sans oublier le fameux cake d’anniversaire concocté par Monica.

The one with the morning after, Saison 3 – épisode 16

La scène la plus intense de toute la série. Un épisode d’une tristesse intense mais d’une justesse incroyable. La rupture de Ross et Rachel restera pour beaucoup de fans de la série un gros traumatisme. Et l’histoire d’amour entre les deux personnages, ponctuée par leurs nombreuses retrouvailles et leurs disputes, reste pour beaucoup l’une des raisons du succès de la série.

The one with all the Thanksgivings, Saison 5 – épisode 8

Encore un épisode flash-back, et encore un Thanksgiving me direz-vous. Mais quel épisode. J’ai toujours aimé la grosse Monica et j’ai aimé l’introduction des sentiments de Monica pour Chandler présents depuis longtemps. Une hypothèse rapidement exploitée dans l’épisode The one with the flashback (saison 3, épisode 6), qui fait également partie de mes préférés, mais qui a eu du mal à se faufiler parmi les vingt épisodes sélectionnés (mais notez l’habileté avec laquelle je l’ai tout de même introduit dans le classement).

The one with the embryos, Saison 4 – épisode 12

Pour grand nombre de fans, tout simplement le meilleur épisode de la série. Un jeu devenu culte pour des millions de trentenaires. Un échange d’appartements. Un poulet et un canard. Des triplés (qui ne le sont pas encore), Franck et Alice, Maurice le cow-boy de l’espace et Monica big goal… Autant de raisons d’élire cet épisode chef d’œuvre de la série, et référence en comédie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s