Le Petit Journal : coulisses de l’émission star du PAF

Comment se déroule l’enregistrement du Petit Journal de Canal ? Plutôt bon enfant à l’antenne, comment se comporte Yann Barthès en coulisses ? Lumières sur la participation du public.

Yann Barthès, sur le plateau de la nouvelle formule du Petit Journal. Photo : DR

La queue est longue devant l’entrée des studios de Canal + (Studios Rive Gauche, 15ème arrondissement) et les gens s’impatientent. Il faut dire que le programme auquel ils sont sur le point de participer, Le Petit Journal (présentée par Yann Barthès), est extrêmement populaire. Une centaine de personnes vont découvrir l’envers du décor de l’émission de divertissement, déclinée dans un format plus long depuis août 2011, qui peut rassembler chaque soir jusqu’à 9% des téléspectateurs.

« Droit de conserver votre image »

« La société Bangumi se réserve le droit de conserver et d’exploiter votre image ou votre voix capturés lors de cet enregistrement, et ce, pour une durée sans limitation ». C’est l’une des clauses du contrat que le spectateur doit signer avant le début de l’enregistrement. Au moins, il est averti lorsqu’il met les pieds dans les studios, avant de laisser ses papiers d’identité à l’entrée et  de se soumettre au détecteur de métaux, pour prouver qu’il n’est en possession d’aucun appareil photo ou téléphonique.

Rose fushia et jolie fille

Une rapide collation (« Regarde, des fraises Tagada ! », lance une fille à lunettes et haut rose), et il est l’heure de l’entrée sur le plateau. Expédions les personnes âgées sur les gradins, la chaîne cryptée a une image jeune. Seules quelques starlettes auront le droit de s’asseoir derrière le présentateur, la place convoitée, car visible à l’écran. Haut rose fushia et jolie fille étant des atouts majeurs, la jeune fille qui a à peine le temps d’engloutir son dernier bonbon se trouve en place de choix.

Une rapide explication du déroulement de l’enregistrement (vingt minutes, dans les conditions du direct, avec une coupure publicité simulée), et la star de la journée arrive sur le plateau rouge et blanc. Des écrans géants de chaque côté, permettent à ceux qui sont assis sur les gradins de ne rien rater du spectacle. Salutations rapides, presque timides.

« Pas trop mal au cul ? »

Derniers réajustements de public. Le sujet du jour étant la visite de François Hollande aux Antilles, on a besoin de personnes de couleur à l’écran. Une fois les nouveaux arrivants installés (dont un membre de l’équipe de sécurité, car pas assez de personnes trouvées), « 3, 2, 1… Applaudissez ». Il faut rire, faire du bruit, le chauffeur de salle orchestre tout ce petit monde comme un spectacle de marionnettes calculé à la seconde près.

Lorsque la fin de l’émission arrive, le premier à quitter les lieux est Yann Barthès. Soucieux, il demande tout de même au public installé dans les gradins si, « ça va ? Pas trop mal au cul ? », puis disparaît sous les applaudissements après un dernier remerciement.

Nouvelle queue pour le public, qui récupère ses affaires ainsi que ses papiers d’identité, puis, reçoit un cadeau de la part de l’équipe : un autocollant rouge aux couleurs de l’émission et une « invitation à revenir au plus vite ». Merci, on verra…


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s